Samedi 3 mars 2018

 

Le 8 avril 1949 on découvre en France, dans un wagon de marchandises, un débris de corps humain. Dans les jours qui suivent, dans d’autres trains de marchandises, on découvre d’autres débris. L’enquête permet de découvrir que tous les trains qui ont transporté les débris de ce corps sont passés par un même point. Très vite, la commune livre son dépeceur de cadavre : une femme qui avoue son crime dès qu’elle se trouve en face de la police. Elle a assassiné sa cousine, sourde et muette… Dans l’Amante Anglaise, Marguerite Duras raconte la recherche de la vérité, le suspens sur les raisons d’un crime, les méandres d’une enquête, son empathie à l’égard de la meurtrière, victime peut-être par défaut, qui ne s’est jamais accommodée de la vie. Ils sont trois : l’interrogateur et le mari qui s’interrogent sur les raisons de ce crime, et  la meurtrière qui tente de s’expliquer. Trouvera-t on l’explication ? Quand les hommes s’étonnent, s’agacent, ils disent que c’est la folie. Et s’il y avait une raison, une raison méconnaissable, une raison ignorée ?

Samedi 3 mars 2018 à 21h

L’Amante anglaise de Marguerite Duras par la Cie de l’Emotion

Chronique sociale –  Plein tarif 12€ – Tarif réduit 10€ – Tarif mini 8€ – Gratuit -6 ans

Tarif Préférentiel Prévente : 20 places à -50% jusqu’au 3 février 2018

Cliquez sur   pour en profiter

Les billets sont également en vente sur :